Articles parus dans la DÉPÊCHE du MIDI

La Chambre de Commerce est notée CC, La Banque de France BF

Vendredi 13 août 1915 . Albi

Nous apprenons que les CC d’Albi, Castres et Mazamet ont décidé une 3ème émission de papier-monnaie de 310 000 fr.
La part revenant aux arrondissements d’Albi et de Gaillac s’élèvera à 200 000 fr.
Toute personne désireuse d’obtenir du papier-monnaie devra produire sa feuille d’avertissement de 1915 pour la patente, préalablement visée par la CC qui y apposera son sceau. L’échange contre des billets de la BF ne pourra dépasser 100 fr. Si elle est effectuée contre de l’or, la remise pourra s’élever à 3 000 fr.

Mercredi 22 février 1916 . Castres

Le Président de la CC, Mr Bardou, porte à la connaissance des commerçants qu’il a été mis à sa disposition une petite quantité de monnaie de billon pour leur être distribuée en échange de billets de banque.
L’échange se fera au siège de la CC, Cour d’Honneur de l’Hôtel de Ville, le jeudi 24 février à partir de 2 h. de l’après-midi.
En raison de la quantité relativement peu importante de monnaie, et pour en faire bénéficier le plus grand nombre, il n’en sera délivré que pour 5 fr. à chaque commerçant qui devra être muni de sa feuille de contributions constatant qu’il est assujetti à la patente.

Lundi 20 mars 1916 . Albi

Nous adressons à Mr Andrieu, maire et député d’Albi la requête d’un de nos commerçants :
« Je viens de lire dans La Dépêche une lettre de Mr le ministre des finances, adressée à Mr Durand, député de Castelnaudary par laquelle il l’informe de l’envoi de 3 000 fr. en monnaie de billon à la ville de Castelnaudary.
Le résultat dû à l’initiative du député m’engage à vous demander de faire appel, par la voie de votre estimable journal, à notre député pour qu’il veuille bien, à son tour, tenter une demande auprès du ministre des finances afin que le commerce de notre ville, qui depuis longtemps n’a pas le billon nécessaire aux échanges quotidiens, bénéficie d’une faveur analogue au commerce de Castelnaudary.
Ce n’est pas un besoin, c’est une nécessité »

Mardi 21 mars 1916 . Albi « La monnaie de billon »

La Trésorerie et la BF ont mis en circulation au cours des derniers 6 mois pour 20 000 fr. de cette monnaie.

Mercredi 22 mars 1916 . Albi

La CC d’Albi, dans sa séance du 16 février, a décider de prier Mr le ministre du commerce d’intervenir auprès de Mr le ministre des finances, afin que la part de monnaie de billon au département du Tarn dans la frappe journalière qui se pratique, soit sensiblement augmentée pendant quelque temps, et ce afin d’atténuer la gêne commerciale dont souffre notre région.

Lundi 17 avril 1916 . Albi

Nous apprenons que 12 000 fr. de monnaie de billon vont être envoyés à Mr le Trésorier-payeur du Tarn, suite à une demande de la CC qu’a bien voulu transmettre Mr Andrieu.

Lundi 24 avril 1916 . Castres

Le Président de la CC porte à la connaissance de MM les commerçants, qu’il a été mis à sa disposition une certaine quantité de monnaie de billon pour être échangée contre des billets de banque.
L’échange se fera le 25 courant, à partir de 2 h. au siège de la CC, Cour d’Honneur de l’Hôtel de Ville.
En raison de la quantité relativement peu importante de monnaie, et pour en faire bénéficier le plus grand nombre, il n’en sera délivré que pour 5 fr. à chaque commerçant qui devra être muni de sa feuille de contributions constatant qu’il est assujetti à la patente.

Samedi 29 avril 1916 . Albi

Nous avons trouvé dans la boîte aux lettres du journal le billet suivant :
« Par la voie de votre estimable journal, ne pourriez-vous pas demander à la CC de faire procéder au retrait des billets de 1 fr. et 0,50 fr. qui sont par trop usagés ? Il en est qui sont en lambeaux, d’autres d’une telle noirceur qu’on éprouve une certaine répugnance à les prendre. Ne pourrait-on les remplacer par d’autres, au papier glacé plus résistant et plus fort, comme ceux mis en circulation par la CC de Toulouse ?
Si la CC prenait cette décision, elle ferait plaisir à tous.
Les doléances ci-dessus exposées sont amplement fondées. La CC ferait action utile en y répondant par une mesure « ad hoc »
Veuillez….. »

Lundi 15 mai 1916 . Mazamet

La CC de Mazamet invite les porteurs de coupures de 1 fr. et 0,50 fr. trop usagées ou trop souillées à les présenter aux guichets de la BF qui les échangera contre des coupures en meilleur état, sinon même neuves.
La CC se préoccupe, en effet, de faire procéder à un nouveau tirage pour remplacer au fur et à mesure de leur usure, les billets précédemment émis.

Jeudi 18 mai 1916 . Albi

Un de nos honorables commerçants de la ville qui nous écrivit dernièrement au sujet de la monnaie de billon, nous adresse la lettre suivante :
« Albi le 16 mai 1916.
« Mr Arnal
« Voudriez-vous me permettre d’avoir encore une fois recours à la bienveillante hospitalité de La Dépêche pour faire entendre, une fois de plus, les doléances du petit commerce albigeois, au sujet de la monnaie de billon, si rarissime en notre ville, qu’il y a des gens intéressés à faire, par elle, un commerce illicite ?
« Déjà, par l’intermédiaire de votre journal, nous avons vu, quelques jours après la publication de ma première lettre, que, pour répondre aux désirs de la CC (ceux du petit commerce ne sauraient provoquer une pareille attention), notre représentant avait apostillé une demande de cette dernière auprès du ministre des finances qui avait fait la promesse d’envoi de billon.
« Cette promesse a-t-elle été tenue ? Il y a eu, il est vrai, pendant quelques jours, des sous neufs en circulation, mais pour disparaître bientôt, ce qui fait que nous sommes aussi fichus qu’auparavant.
« Il serait pourtant facile de faire pour Albi ce qui se fait tous les jours pour d’autres départements, comme nous le voyons par la publication des lettres des députés qui interviennent.
« Serait-ce trop demander à la CC, puisqu’elle a, plus que nous, petits commerçants, l’oreille des puissants intermédiaires, de vouloir bien insister pour un envoi urgent de billon ?
« Nous lui en serions reconnaissants.
«  Veuillez, etc. »
Et la CC qui sait que « noblesse oblige » reviendra sûrement à la rescousse.

Jeudi 1er juin 1916 . Castres

Le Président de la CC porte à la connaissance de MM. les commerçants qu’une nouvelle distribution de monnaie de billon aura lieu le vendredi 2 juin à la CC à partir de 2 h. du soir. Comme pour les précédentes distributions, il ne sera délivré que pour 5 fr. de monnaie à chaque commerçant sur présentation de sa feuille d’imposition à la patente.

Mercredi 30 juin 1916 . Gaillac

Nous croyons savoir que les CC du département ont, dans une réunion tenue à Albi, décidé l’émission de nouveaux billets de 0,50 et 1 fr, et qu’elles vont faire retirer de la circulation les coupures émises par elles qui sont en mauvais état.

Mardi 4 juillet 1916 . Albi

Un de nos confrères annonce que la CC d’Albi se préoccupe de retirer de la circulation les billets usés et de les remplacer par des billets neufs.
Chacun applaudira à cette mesure.

Vendredi 7 juillet 1916 . Albi

La CC d’Albi vient de décider de retirer de la circulation les coupures en mauvais état de de 0,50 et 1 fr émises par les CC du département.
À cet effet M. J. Garraud, membre de la CC a été désigné pour faire cette opération dans notre arrondissement.
IL est bien entendu qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle émission de papier monnaie. Dans ces conditions il ne sera remis en aucun cas des coupures neuves contre des billets de banque.

Vendredi 14 juillet 1916 . Castres

Le Président de la CC porte à la connaissance des détenteurs de bons de monnaie de 0,50 et 1 fr, qu’il sera procédé à partir du jeudi 13 juillet, à la BF, à l’échange des bons hors d’usage contre des billets neufs.
Cet échange se fera par paquets épinglés de 10 billets de chaque valeur, quelle que soit la somme présentée.

Mercredi 19 juillet 1916 . Castres

Le Président de la CC rappelle aux porteurs de bons de monnaie de 0,50 et 1 fr. que l’échange contre des billets neufs a lieu tous les jours à la BF.
Le public est informé que les billets trop sales, troués ou déchirés, qui, reconnus hors d’usage, seront seuls échangés.
Les billets devront être groupés en paquets de 10 de chaque valeur, et épinglés.

Lundi 23 octobre 1916 Castres

Le Président de la CC porte à la connaissance de MM. Les commerçants et industriels qu’une nouvelle émission de bons de monnaie de 0,50 et 1 fr. aura lieu en échange de billets de banque mardi prochain 24 courant, et le lendemain, s’il y a lieu, de 8 à 9 h. du matin, à un guichet spécial de la BF.

Samedi 10 novembre 1917 . Albi

La CC prévient le public que les billets usagés retirés de la circulation sont oblitérés par ses soins au moyen d’un trou circulaire de douze millimètres de diamètre, en leur centre ; en conséquence, tout billet de 1 fr. ou de 50 centimes qui présenterait en son centre un vide de douze millimètres, ou plus grand, doit être refusé.

Vendredi 1er mars 1918, puis jeudi 7 mars 1918 . Castres

Les membres du syndicat des limonadiers sont informés qu’ils peuvent accepter les billets de l’Aveyron jusqu’au 19 mars inclus.
Ils pourront les verser, épinglés par paquets de 10 francs, chez le trésorier du syndicat, café Constant, jusqu’au 20 mars, midi.

Lundi 1er avril 1918 Mazamet

Le public est informé qu’à dater du mardi 2 avril, les nouveaux bons de monnaie seront mis en circulation par les soins de la succursale de la BF.

Lundi 24 avril 1918 . Castres

Le président de la CC porte à la connaissance de ses ressortissants qu’une nouvelle émission de bons de monnaie de 1 fr. et de 50 centimes aura lieu le mercredi 24 courant, à un guichet de la BF
Il est rappelé que les billets salis ou détériorés sont échangés à la BF sur présentation de dix de chaque valeur

Jeudi 23 mai 1918 . Castres

Par une circulaire du 15 mai courant, M. le ministre du commerce, d’accord avec M. le ministre des finances, invite les CC à prévenir le public que, quelle que soit la date des billets qu’elles ont émis, leur validité ne cessera qu’à la fin de l’année qui suivra la fin des hostilités, cessation qui sera fixée par décret.

Samedi 8 juin 1918 . Castres

Les personnes qui ont de vieux billets de la CC à échanger contre des billets neufs, sont informées que, par suite de nécessités de service, cet échange ne pourra plus se faire, à l’avenir, à la BF, qu’une fois par semaine : le jeudi.
Comme toujours, les billets devront être groupés par paquets de 10 de même valeur.

Jeudi 1er août 1918 . Albi

La CC d’Albi nous adresse la communication suivante : «  La CC d’Albi informe le public que pour effectuer le retrait des coupures usagées de 1 fr. et 50 centimes qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le 14 courant de 14 h. à 17 h. Les coupures devront être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de la même valeur. La CC prie les principaux commerçants et banquiers de la ville de lui prêter leur concours pour ce retrait des coupures usagées de la première émission.

Jeudi 21 novembre 1918 . Albi

La CC d’Albi nous adresse la communication suivante : «  La CC d’Albi informe le public que pour effectuer le retrait des coupures usagées de 1 fr. et 50 centimes qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le lundi 25 novembre de 14 h. à 17 h.
Les coupures devront être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de la même valeur. La CC prie les principaux commerçants et banquiers de la ville de lui prêter leur concours pour ce retrait des coupures usagées de la première émission.

Samedi 11 janvier 1919 . Albi

Nous recevons la communication suivante de la CC d’Albi : » La CC d’Albi informe le public que pour effectuer le retrait des coupures usagées de 1 fr. et 0 fr. 50 qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le lundi 17 mars de 14 à 17 heures. Les coupures doivent être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de même valeur. La CC prie les principaux commerçants et banquiers de la ville de lui prêter leur concours pour ce retrait des coupures usagées de la première émission.

Vendredi 7 février 1919 . Albi

La CC d’Albi informe que pour effectuer le retrait des coupures usagées de 0 fr. 50 et de 1 fr. qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le lundi 10 février de 14 à 16 heures. Les coupures doivent être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de même valeur.

Jeudi 13 mars 1919 Albi

La CC d’Albi informe que pour effectuer le retrait des coupures usagées de 0 fr. 50 et de 1 fr. qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le lundi 17 mars de 14 à 17 heures. Les coupures doivent être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de même valeur. La CC prie les principaux commerçants et banquiers de la ville de lui prêter leur concours pour ce retrait des coupures usagées de la première émission.

Vendredi 18 avril 1919 . Castres

On nous écrit : « Voulez-vous avoir l’obligeance par l’intermédiaire de votre dévoué journal, de demander à « Qui de droit » pourquoi, sans aucun avis, certains négociants de la ville refusent le paiement de leurs marchandises en billets ou monnaie des départements autres que le Tarn ?
« Le public, prévenu, saura à quoi s’en tenir »

Vendredi 6 juin 1919 . Albi

La CC d’Albi informe le public que, pour effectuer le retrait des coupures usagées de 1 fr. et 0 fr. 50, qu’elle a émises, elle tiendra une séance de remboursement, à la CC, à la mairie, le lundi 16 juin 1919, de 14 à 17 heures. Les coupures doivent être épinglées par paquets de dix de même espèce et il devra être présenté au remboursement un minimum de 100 coupures de même valeur. La CC prie les principaux commerçants et banquiers de la ville de lui prêter leur concours pour ce retrait des coupures usagées de la première émission.